chardonnerets mutations du midi Index du Forum

chardonnerets mutations du midi
Bonjour à tous, bienvenus sur le forum, nous avons crée ce forum pour partager notre passion des chardonnerets, discuter de nos façons de les élever, recevoir et prodiguer des conseils pour leurs bien être, tout sa dans une bonne entente..

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Fédération Française d’Ornithologie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    chardonnerets mutations du midi Index du Forum -> chardonnerets mutations du midi -> Le coin café.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Coco c'est moi


Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2012
Messages: 73
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 21:50 (2012)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie Répondre en citant

Fédération Française d’Ornithologie  
DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE  

  

  

  
DOMENGE Jean-Jacques                                                                                                                                                                                                      
12, Rue Dominique chateigner
44 000 - NANTES                                                                                  
Tél / Fax 02 40 50 03 32












Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,chers eleveurs...  

  

  

  

  


  
Je m’adresse à vous car aujourd’hui, il y a un grave sujet d’actualité qui concerne tous les passionnés d’ornithologie, tous les éleveurs quels que soit leurs sensibilités et leurs attaches fédérales.

Dans le cadre du 51 ème Championnat Mondial des oiseaux d’élevage, organisé à AMIENS du 22 au 26 Janvier 2003, des contrôles d’une ampleur exceptionnelle, comme nous n'en avions jamais vu dans les championnats du monde, ont eu lieu.


Toutes les personnes ayant assisté aux interventions sur le parking du championnat se souviendront longtemps de ce quelles ont vu. Des interventions spectaculaires, dignes de la répression du grand banditisme, pour contrôler et réprimer tous ces trafiquants d’oiseaux rassemblés en si grand nombre. Bilan, vingt-six oiseaux saisis, en comptant la détention abusive des indigènes mutés. Vingt-six oiseaux saisis sur les 20 000 oiseaux, de toutes nationalités, présents à ce championnat du monde, ce qui représente 0,13 pour cent. Si nous enlevons de ce chiffre les dix oiseaux mutants, non reconnus par la brigade spécialisée de l’O.N.C.F.S., convention de WASHINGTON de CHAMBORD, identifiés par le directeur du Zoo d’AMIENS, il reste seize oiseaux en infraction soit 0,08 pour cent. Non, personne ne fera croire que vous éleveurs amateurs êtes des trafiquants. Oui, nous pouvons être fiers de ce résultat, après de tels moyens déployés pendant le championnat du monde.
La position de la Fédération Française d’Ornithologie est très claire sur ce sujet. Elle respecte et fait respecter par son action les directives de l’instruction NP/94/6 du 28 octobre 1994 adressée par le ministère de l’environnement à Mesdames et Messieurs les Préfets. La validité de ces instructions nous a été confirmée par le Ministère de l’environnement le 29 Janvier 2003.


Pour vous permettre de juger de la situation, en toute objectivité, le Comité Directeur de la Fédération Française d’Ornithologie a décidé de porter l’ensemble du dossier à votre connaissance.
Mais venons en aux faits. Le samedi matin 25 janvier 2003, au péage autoroutier d’AMIENS un véhicule automobile dans lequel se trouvaient trois juges Belges dont le champion du Monde de la faune Européenne a été contrôlé.
Un d’entre eux possédait cinq indigènes mutés de la faune Européenne. Il a été placé en garde à vue et la voiture appartenant à son collègue placée sous saisie fictive. Par manque de discernement des agents de l’ O.N.C.F.S, seuls deux mâles bouvreuils mutants ont été mis en saisie conservatoire au zoo d’AMIENS. La femelle bouvreuil mutante était autorisée à poursuivre sa route avec deux autres indigènes de la faune Européenne mutants, dans le même cageot de transport.
A leurs retours dans l’enceinte du championnat du monde, compte tenu de la notoriété de ces juges « l’affaire du péage », « l’histoire Belge du jour », se répandit comme une traînée de poudre.



La France pays de la liberté et des droits de l’homme qui réprime d’une telle manière alors que pour eux étrangers c’est la liberté d’élever, de transporter de tels oiseaux.


Devant le désarroi et le désespoir de ces juges Belges venu compter leur mésaventure au stand de la F.F.O., devant de tels dysfonctionnements des services chargés de faire respecter la loi, le Président de la F.F.O. et les membres du bureau présents ont décidé à l’unanimité de défendre les intérêts de tous les éleveurs bafoués dans leur honneur par des déclarations médiatiques injustifiées et intolérables.
Il faut que vous sachiez qu’en Belgique, comme dans d’autres pays de la communauté Européenne, la détention et le transport de tels oiseaux sont libres, ces espèces mutées de la faune Européenne étant reconnues depuis longtemps déjà comme oiseaux domestiques.
Notre ministère de tutelle nous a confirmé par fax en date du 29 janvier 2003 la validité de l’instruction NP/94/6 du 28 Octobre 1994.
« Les articles R 211-5 et R 213-5 du code rural considèrent comme appartenant à des espèces non domestiques, les animaux n’ayant pas subi de modification par sélection de la part de l’homme.
A l’opposé les espèces domestiques ont fait l’objet d’une pression de sélection continue et constante. Cette pression a abouti à la formation d’un groupe d’animaux qui a acquis des caractères stables, génétiquement héritables ».
Ces indigènes mutées ont fait l’objet d’une pression de sélection continue et constante depuis plus de trente ans, ce qui correspond à autant de générations. A l’échelle humaine, ces trente générations représentent sept siècles et demi de reproduction de l’espèce en captivité. 
Ces espèces mutées sont reconnues depuis plusieurs décennies dans le monde Ornithologique. Elles disposent de standards très précis décrivant leur phénotype de manière à permettre aux juges de les départager lors des championnats, comme ce fut encore le cas cette année à AMIENS et comme ce le sera encore lors des prochains championnats du monde.
Sur le fondement des critères rappelés ci dessus en accord avec les instructions NP/94/6 du 28 Octobre 1994 ces espèces doivent être considérées comme domestique et à ce titre exclue du champ d’application des articles du titre 1 er  du livret II du code rural.     
En conséquence les procédures relatives aux espèces protégées, à quelque titre que ce soit, ne leur sont pas applicables.
Fort de notre bon droit, en liaison avec l’Association Royale Ornithologique de Belgique ( A.O.B.) la Fédération Française d’Ornithologie est intervenue dans cette affaire.
Le président Yves BOUREL  par un courrier en date du 09 février 2003 à informé Monsieur le Secrétaire Général C.O.M. France, Monsieur Bernard GASSMANN en ces termes :


 « Dans le cadre de ces incidents liés à la réglementation, il nous semble important que l’Ornithologie Française soit unie et oublie tous les clivages existants. Il y va de l’avenir de notre sport.


La Fédération Française d’Ornithologie, une des plus anciennes des Fédérations fait partie intégrante du paysage Ornithologique Français et à se titre comme toutes les entités, elle se doit de participer à la défense des droits des éleveurs.
Nous devons faire en sorte de défendre tous ensemble notre point de vue auprès des ministères de tutelle pour régler ce problème et bien d’autres qui nous tiennent à coeur. C’est pour cela que nous vous informons de notre démarche.
Dans l’attente de votre point de vue, veuillez agréer, Monsieur le Secrétaire Général C.O.M. France
l’assurance de mes sportives salutations. »


A ce jour nous n’avons aucune réponse.


Loin de vouloir polémiquer, nous ne pensons pas que ce soit dans l’ignorance les uns des autres, dans cette forme de mépris, que nous obtiendrons des résultats.


Plus nous serons nombreux et unis, plus notre voix sera forte pour nous faire entendre et vous défendre. C’est notre point de vue.
La Fédération Française d’Ornithologie, une des plus anciennes Fédérations Ornithologiques de France fait partie de manière incontournable du paysage Ornithologique Français et du paysage Ornithologique Mondial.
La Fédération Française d’Ornithologierespecte et respectera les idées de chacun, quel que soit son appartenance et sa sensibilité.
La Fédération Française d’Ornithologie, n’a pas hésité à mettre ses services, ses compétences, à  la disposition de Monsieur le Président de l’Association Royale Ornithologique de Belgique         ( A.O.B.) et des prévenus.
Notre démarche ne saurait être plus claire. Nous sommes motivés pour vous défendre amis éleveurs et ce quel que soit votre appartenance. L’avenir de notre passion, de notre sport en dépend. Nous faisons appel à vous, pour vous mobiliser nombreux.
Plus nous serons nombreux et unis, plus notre voix sera forte pour nous faire entendre des autorités et défendre vos intérêts.


Monsieur le préfet de la SOMME, Monsieur le Procureur de la République d’AMIENS et Monsieur le commandant de la brigade de l’O.N.C.F.S. d’AMIENS, responsable chacun en ce qui le concerne, ont réquisitionné le Zoo d’AMIENS en la personne de son Directeur et lui ont apporté les oiseaux saisis. Jusque la, quoi de plus normal, d’autant plus que Monsieur le Directeur du Zoo est Docteur vétérinaire et que ses compétences sont reconnues par le Muséum d’histoire naturelle de BRUXELLES.
Lors de notre communication téléphonique du jeudi 20 février il m’a fait part que tous les oiseaux se trouvaient dans une grande cage située à l’intérieur et que des branchages avaient été mis en place. Il m’a dit avoir constaté la mortalité d’un bouvreuil mutant par trouble nerveux et celle d’un bec croisé. A la question que je lui ai posée concernant la présence parmi son personnel d’un capacitaire en faune Européenne il me dit ne pas en posséder. Compte tenu des espèces détenues dans son établissement la loi ne lui fait pas obligation d’en employer.



Aujourd’hui des oiseaux domestiques sont morts, les autres seront impropres à la perpétuation de l’espèce par manque de soins appropriés. En aucun cas nous ne mettons en cause le dévouement et les compétences de Monsieur le Directeur du Zoo d’AMIENS et de son personnel. Nous mettons en cause la dure réalité des saisies et la mise en danger systématique de la vie des individus par le non respect de l’environnement et de la nourriture. Nous constatons hélas trop souvent, que des oiseaux vivant par couple, dans des volières séparées, dans des conditions climatiques contrôlées, sont brutalement placés dans une volière commune à plusieurs espèces dont certaines sont parfois agressives, dans des conditions climatiques autres. Quant à la nourriture composée de mélange de graines adapté à l’espèce, accompagné de nourriture animale et de verdure, de fruits et de baies sauvages elle devient simplement, une nourriture commune à tous les oiseaux saisis.
Aujourd’hui des oiseaux domestiques sont morts sans raison, seulement d’être né mâle au lieu de femelle, des oiseaux élevés avec amour et passion, d’autres seront impropres à la perpétuation de leur espèce, voila la dure réalité des faits.


Nous dirons simplement merci à Monsieur l’agent spécialisé de l’O.N.C.F.S. qui du fait de son incompétence n’a pas saisi les trois autres indigènes mutés, qui eux vont pouvoir continuer à faire prospérer leur espèce.


Nous pouvons que féliciter les autorités exécutive et judiciaire d’avoir fait appel au concours de la brigade Convention de WASHINGTON de CHAMBORD, spécialisée dans ce type de contrôle. Comme vous le constaterez dans ce dossier, leur incompétence dans le domaine des indigènes de la faune sauvage est alarmante pour des spécialistes ! Que penser des compétences des brigades non spécialisées ?
Nous rencontrons d’autres problèmes concernant les interventions et les contrôles des agents de l’O.N.C.F.S. chez les particuliers et dans nos expositions.
Ces agents qui font respecter les dates de fermeture de la chasse pour permettre la reproduction des espèces sauvages se doivent aussi de respecter les règles de la biologie animalière.


Ils se doivent de ne plus contrôler les élevages, le baguage des parents et des jeunes pendant la période de reproduction. Des dégâts considérables dans les élevages sont constatés systématiquement dans les élevages après leur passage, des saisons de reproduction après parfois plusieurs années de soins méticuleux sont anéanties.



Oui, Messieurs les agents de l’O.N.C.F.S. nous vous demandons de respecter ce droit élémentaire à la vie, de respecter cette période de reproduction des espèces domestiques que nous élevons avec passion, comme vous faites respecter les dates de fermeture de la chasse pour les espèces sauvages.
La mobilisation est décrétée.
N’hésitez pas à nous faire connaître d’autres faits dont vous avez connaissance.
Que pensez-vous chers lectrices et chers lecteurs de l’application des textes de loi par les autorités ayant déclenché les contrôles?...
Que pensez-vous chers lectrices et chers lecteurs de l’augmentation des contrôles et des contraintes?...
Vous avez la parole. Le débat est ouvert. 
Jean-Jacques DOMENGE
Directeur Technique National
  de la Fédération Française d’Ornithologie

http://www.ffo.asso.fr/preambule.htm
_________________
Emmerdeuse à temps complet ..!!!!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Mar - 21:50 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BOURA Omar
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Mar - 16:57 (2012)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie Répondre en citant

Bonsoir a tous,

Merci a vous "Coco" pour le partage de cet bel Article et Appel de la Fédération Française d'Ornithologie Okay

Nous souhaitons aussi que des Lois sévères seront promulguée et instaurées au sein de notre Communauté afin d'interdire définitivement le braconnage et la chasse non réglementée afin que notre faune et flore soit sauvegarder. Very Happy    

Amicalement Omar  


Revenir en haut
Coco c'est moi


Hors ligne

Inscrit le: 21 Fév 2012
Messages: 73
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 17:07 (2012)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie Répondre en citant

Bonjour Omar ..un grand merci a vous en espérant que certains de mes articles puissent venir en aide aux personnes passionnés  ainsi que les mises en  gardent a prendre aux sérieux ..... Very Happy ..Amicalement 
_________________
Emmerdeuse à temps complet ..!!!!!


Revenir en haut
Lorenzo
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2011
Messages: 731
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 14:09 (2012)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie Répondre en citant

Bonjour les amies,

un article vraiment intéressant merci du partage ma femme,
sur plus de 20 000 oiseaux seulement 26 ont était saisie c'est vraiment beau !!
Les braconniers vont peut être enfin finir par comprendre qu'il y a d'autres moyens d'obtenir des oiseaux...

Je suis d'accord avec toi Omar mon ami,si certains pays pouvez instaurer des lois plus sévères pour ce qui est de la détention d'oiseaux sa irait beaucoup mieux, certaines espèces d'oiseaux ne serait pas en voie d'intextion !!

Amicalement.
_________________
Dans la passion peux naître l'amitié...
http://lorenzodemarseille.skyrock.com/


Revenir en haut
jeanluc66
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2011
Messages: 832
Localisation: 66

MessagePosté le: Mar 20 Mar - 13:23 (2012)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie Répondre en citant

bravo COCO   encore pour le partage 


et oui Lorenzo comme tu le dit  sur  20000 que 26 saisie  Okay Mr. Green  le top des top  


et j’espère que sa va bien aide les espèce concerné 
_________________
JEAN-LUC 66
PASSIONNER AVANT TOUT ..


Revenir en haut
cardelsud83


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 5
Localisation: var

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 20:38 (2012)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie Répondre en citant

Merci pour le partage de cette note qui date de neuf ans et qui démontre que les choses n'ont guère évoluées en matière d'égalité sur les législations des divers pays de la communauté européennes, surtout celles ayant rapport à la détention des oiseaux indigènes d'élevage.
Espérons qu'un jour la France sera écouter et surtout accorder les moyens de travailler dignement à tous les éleveurs qui, je le rappelle, ne sont pas des braconniers.
En attendant, il nous faut avancer tant bien que mal, malgré les incohérences de notre système législatif, pour pouvoir mener à bien notre passion.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:43 (2017)    Sujet du message: Fédération Française d’Ornithologie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    chardonnerets mutations du midi Index du Forum -> chardonnerets mutations du midi -> Le coin café. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com